Article Image

Frédéric Zeitoun, « Un enfant de la chanson »

Frédéric Zeitoun, homme du petit écran – ce n’est pas rien pour assoir une réputation ! –  parolier d’Hugues Aufray, Louis Bertignac, Carlos, Zaz, Charles Dumont, Frédéric François, Enrico Macias ou Laurent Gerra – une liste à faire pâlir de jalousie –  homme de scène, comme il l’a démontré avec obstination et passion tous les dimanches soirs à l’Alhambra, de septembre 2017 à décembre 2018,  dans son spectacle En Chanteur, publie un nouvel album. Autant dire qu’il n’aura pas besoin de notre plume pour diffuser la nouvelle… Il paraît même qu’il sera pour l’occasion sur le canapé rouge de Michel Drucker. C’est dire !

 Alors à quoi bon lui consacrer cette chronique ?

C’est qu’il s’agit d’un artiste que nous avons croisé et vu sur la scène du petit –et non moins exceptionnel –  festival DécOuvrir de Concèze en Corrèze. Se trouver dans le périmètre de son regard et de son sourire, c’est  à coup sûr retrouver sa bonne humeur, son goût des autres.  Nous aurons vu rarement un être humain, dont la vie aura singulièrement chargé le sac à dos, selon sa propre expression, exercer un tel pouvoir de réconfort. Pour cette seule raison il était légitime d’écrire. En scène, inutile de chercher longtemps ses mots, c’est un rayon de soleil.