Article Image

Frédéric Zeitoun : « J’ai enregistré le dernier duo d’Aznavour »

Qui peut réunir sur un album de duos Charles Aznavour, Doc Gyneco, Enrico Macias, Sanseverino, Yves Duteil, Michel Fugain, Lynda Lemay, Manu Dibango et Oldelaf? Frédéric Zeitoun est un iconoclaste heureux. Evidemment, son expérience de chroniqueur musical sur France 2, dans « Télématin » et « C’est au programme », l’a aidé à réunir un tel casting sur son premier vrai album, les chics et intemporels « Duos en solitaire », mais ce que l’on sait moins c’est qu’il est auteur de chansons depuis… quarante ans. Le respect de ses pairs, il l’a gagné avec sa plume.

« Je dois tout à mes parents ». Frédéric Zeitoun est né en Tunisie il y a 57 ans avec une grave malformation. « Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières, mais il y avait urgence vitale, raconte-t-il. Mon père m’a pris sous le bras et a foncé à Paris. J’ai été opéré à l’âge de huit jours, puis hospitalisé pendant un an… C’est un miracle que je sois là. La vie voulait de moi et elle est merveilleuse. » Sa mère et ses deux grandes sœurs les rejoignent en 1961 et la famille s’installe à Aulnay-sous-Bois. « Mes parents étaient des gens modestes – lui ouvrier, elle femme au foyer – qui se sont battus comme des fous pour que mon handicap ne soit pas un frein au savoir. En 6e, on voulait m’envoyer dans un centre pour handicapés pour faire de la peinture sur émail. Ma mère a dit : « Je l’emmènerai à chaque cours, mais il restera au collège ». Je leur dois tout à 200 %. »